Le Secret de Maria

(5 avis client)

CHF 5.-, CHF 18.- ou CHF 100.-

Lors d’un séjour d’études à Bologne, un jeune homme rencontre Maria, ses robes à fleurs et sa petite moto rouge, une Benelli des années 30. Quelques jours avant Noël, Maria est renversée par une voiture. Sur son lit d’hôpital, elle raconte l’histoire de sa moto, se souvient des mains de Giuseppe, l’homme qu’elle a aimé, sous elle, en elle.

Texte: Pierre Crevoisier

Illustration : Anne Bory

Effacer

(...) Maria était adolescente lorsqu’elle rencontra Giuseppe. Son père, petit propriétaire foncier, l’avait engagé comme ouvrier agricole dans les plaines de l’Emilie Romagne. Giuseppe avait 30 ans. Il était beau, carré, avec des mains qui savaient vous prendre pour ne plus vous lâcher. Giuseppe avait donc pris Maria, dans tous les sens que la jeune fille pouvait imaginer ou dont elle rêvait alors : prise par la main, prise par la taille, prise sous son aile, prise tout court. Il lui apprit la vie, les chansons révolutionnaires, l’amour, avec ses doigts de géant, ses grandes mains habiles et des bras aussi forts que des arbres. Elle avait 15 ans à peine et un corps blanc, des seins tendres de jeune femme et il les avait façonnés avec l’imagination d’un sculpteur de la Renaissance. Il l’avait fait avec douceur et une délicatesse qu’elle n’aurait pu attendre lorsqu’elle le voyait retourner la terre ou traire une vache. Soixante ans après, son corps se souvenait de ses caresses lentes lorsqu’il lui fit découvrir sa peau contre la sienne, la paume vaste qui couvrait sa poitrine entière, le noir de sa peau contrastant avec le translucide de la sienne, la rugosité de ses poils innombrables et drus sur le velours de son épiderme clair. (...)

Informations complémentaires

Choix

La sérigraphie + le livret + le podcast, Le livret + le podcast, Le podcast seul

Description

La collection des déjantérotiques est proposée en trois options:

L’audio
Un podcast audio, une nouvelle lue par Pierre Crevoisier, mise en musique et réalisée par Alain Tissot. Chaque podcast dure entre 20 et 25 min.

L’imprimé
Un livret format A5 sur papier Extraprint contenant l’intégralité de la nouvelle et, sur la double page intérieure, l’illustration de l’une des 12 artistes associées au projet.

La sérigraphie
L’œuvre de l’une des 12 artistes, imprimée en sérigraphie d’art (format 25 x 32.5 cm, sur papier Conqueror 300gr) en tirage limité, numéroté et signé.

5 avis pour Le Secret de Maria

  1. Femme, 57 ans

    Je viens d’écouter Maria, calée dans un fauteuil au jardin, le soleil encore chaud. J’ai beaucoup aimé. L’ambiance, l’Italie (quel accent…!), la sensualité du début jusqu’à la fin, ta voix, une belle voix qui raconte, l’histoire de cette dame qui prend de l’âge et qui se souvient toujours des mains de l’homme qu’elle a aimé, sous elle, en elle. Ses fesses contre le cuir chaud. C’est très beau. Fin. Élégant. Sensuel.

  2. Grégoire Delacourt, écrivain

    J’ai eu beaucoup de plaisir à les lire et suis convaincu que vous tenez là un concept qui peut durer, flirter avec l’oulipo, braconner sur les terres du surréalisme, bref remettre un joyeux bordel dans cette période

  3. Pascal Bernheim

    L’avantage du podcast, c’est qu’on a les mains libres…

  4. Lélé

    Quel bien joli secret qu’est celui de Maria… J’aimerais bien en avoir une de mobylette comme la sienne  à 70 ans… 
    où à défaut un vélo… mais avant un amant… aussi coquin que mémorable… Merci de nous rappeler qu’en amour, la chair n’a pas d’âge…
    Merci pour la belle voix posée, enthousiaste, chaleureuse et intrigante qui est la tienne.
    Hâte de découvrir la disparition..!!!

  5. Josiane

    Je me suis régalé de ce texte qui appelle à la rêverie … je me suis souvent arrêtée, ai fermé les yeux et me suis transportée dans le visuel des lieux que dans l’appel des sens. Merci à toi Pierre de rendre possible de ces histoires qui font envie … d’être vécues … allez, ne serait-ce qu’une fois dans cette vie … mais au fait … si l’invitation était aussi de revenir à nos propres histoires … un peu différentes mais bien belles aussi … mais oui !

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

J'aime autant vous dire!

J'aime autant vous dire!

Je m'inscris à la lettre du Poisson volant

Le Poisson vole! On vous donne des nouvelles!